LE PROJET

La Société PARBAM, en collaboration avec citydev.brussels, réalise la deuxième phase du Tivoli GreenCity (le bâtiment Greenbizz en a constitué la première phase), une opération exemplaire de développement urbain durable dans un périmètre défini par les rues de Molenbeek, de Wautier, du Tivoli, et Claessens à Laeken.

Le projet comprend la construction de 397 logements dont 271 logements conventionnés (citydev.brussels) et 126 logements sociaux mis en location (Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale / Foyer Laekenois). Dans chacun des cinq lots (copropriétés distinctes) du projet, environ 70% des logements seront des logements à prix conventionnés et environ 30% des logements seront des logements sociaux mis en location.

Le projet prévoit aussi l’exécution de 2 crèches de 62 enfants chacune et de 770 m² de surfaces commerciales. Au niveau des infrastructures, environ 10.000 m² d’espaces publics dont 3 nouvelles voiries, une place arborée de 2.000 m² et un mail de 1.000 m² seront réalisés.

Tivoli GreenCity vise à créer un raccord harmonieux entre un quartier d’habitat existant dense de Laeken et la zone industrielle du Port de Bruxelles par la requalification d’une friche urbaine située en interface de ces deux entités. À cet endroit charnière, un nouveau quartier mixte sera aménagé en dialogue fonctionnel et social entre habitat et activités économiques.

Le projet vise des objectifs ambitieux en termes de protection de l’environnement: réduction des consommations d’énergie, biodiversité, production d’énergie verte, gestion rationnelle des eaux, sensibilisation et participation citoyenne. Ces objectifs seront inscrits dans la Charte du Quartier Durable Tivoli GreenCity que seront appelés à signer les futurs acquéreurs. Ce sont des objectifs parfois contraignants, mais ils sont le gage d’un meilleur environnement et sources d’économies pour les utilisateurs.

La conception architecturale est confiée à plusieurs bureaux d’architectes et les immeubles de Tivoli GreenCity ont chacun une personnalité distincte qui permet à leurs habitants de s’y identifier. Toutes les constructions répondent aux critères de la PEB « passif 2015 » et l’équivalent de 35% des logements sera « zéro énergie ». En vue d’intégrer le patrimoine existant, le bâtiment Belgacom sera rénové et jouera le rôle d’ancrage du nouveau quartier dans l’ancien. Cette décision relève à la fois du souci de conserver ce patrimoine architectural, de contribuer à l’intégration du nouveau Quartier Durable Tivoli GreenCity dans son environnement urbain et de réduire l’empreinte environnementale du projet.

Les logements sont compacts et traversants (ventilation naturelle efficace). Les pièces de jour: séjour, cuisine, terrasse sont en relation fonctionnelle directe et l’orientation des logements assure le meilleur ensoleillement des espaces de vie. Les noyaux de circulation des immeubles profitent au maximum de la lumière naturelle, ce qui réduit les demandes en électricité pour les communs.

La biodiversité, et en particulier la « structure verte », est l’élément fondamental du quartier. Diverses situations sont exploitées pour installer sur le site (espaces public et privés), plus d’une vingtaine de biotopes particuliers, aussi bien au niveau du sol que sur les façades et sur le toit des bâtiments. Les cinq intérieurs d’îlot sont conçus comme autant de laboratoires de biodiversité évolutifs gérés par les habitants. C’est sur cette charpente « verte » que s’appuient toutes les parties du projet et c’est elle qui permet à la fois la cohérence de l’ensemble et un optimum de biodiversité.

Le tri sélectif et le compostage, liés à un objectif de réduction des volumes de déchets, font partie des gestes citoyens que seront invités à porter les habitants et les commerçants du nouveau quartier. Une collaboration étroite avec Bruxelles-Propreté a permis de disposer d'un système de tri et de collecte de déchets ménagers par conteneurs enterrés implantés dans l’espace public.

Le quartier est desservi par un réseau de chauffage urbain, à partir d’une chaufferie centralisée ultra-performante alimentée au gaz située au sous-sol du lot 2. La chaufferie centrale fournit l’eau chaude nécessaire pour les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire de tous les logements du nouveau quartier. Pour un meilleur confort des habitants, la régulation de ce système collectif s’opère individuellement, par unité de logement.

La production d’énergie est complétée par l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures des immeubles de tous les lots. L’électricité produite par ces panneaux est utilisée dans les parties communes des immeubles.

Ces installations de production d’énergie seront assurées et gérées, pendant une période de 10 ans, par un tiers-investisseur qui garantira un coût de consommation inférieur au coût statistique officiel. Au terme de cette période, les installations deviendront la propriété de l’ensemble des habitants du quartier.

En matière de maitrise hydraulique, le projet vise à réduire la consommation d’eau de ville par une utilisation domestique des eaux pluviales et un recyclage des eaux grises. Des appareils réducteurs de consommation d’eau (robinets, pommeaux de douches, chasses d’eau) sont aussi prévus. Le projet vise aussi à réduire la quantité d’eau rejetée à l’égout par l’aménagement paysager et le choix des matériaux qui favorisent le ralentissement, l’absorption, l’évaporation et l’infiltration des eaux.

Les systèmes de gestion des eaux pluviales et grises sont intégrés dans les aménagements paysagers du site: toits verts et stockants, façades vertes, bassins d’orage, noues de bio-épuration et d’infiltration, plantes grandes consommatrices d’eau, citernes, matériaux perméables,…

Une toiture verte, participant à la biodiversité, à l’isolation thermique et à la rétention des eaux de pluie est installée sur tous les bâtiments, même sous les panneaux photovoltaïques. Les détails d’irrigation et les choix de plantation sont spécifiquement étudiés pour en assurer la durabilité. Dans chacun des lots sont prévus deux potagers en toiture.

Le trafic de transit et les accès aux parkings souterrains (capacité totale de 291 places) sont reportés sur les rues périphériques du quartier, tandis que les nouvelles rues intérieures sont conçues pour une mobilité douce et une priorité aux piétons et aux aménagements verts. La STIB compte mettre en œuvre des projets d’amélioration de la desserte des transports publics (tram et bus) du nouveau quartier.

Sur les rues internes, le piéton et le cycliste sont largement privilégiés et protégés, tandis que le Mail et le Parc sont exclusivement réservés aux piétons avec un égard particulier pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

663 emplacements pour vélos, dont 583 places abritées en intérieur d’îlot et 80 sur rue, sont implantés à proximité immédiate des accès des immeubles.

Une serre expérimentale est installée au dernier étage de l’immeuble le plus haut, à l’angle du parc. La prise en charge de la gestion de la serre est actuellement à l’étude; elle pourra devenir le centre didactique de la biodiversité pour les habitants et pour les écoliers du quartier élargi.

Un espace didactique, centre d’information et d’initiatives, situé stratégiquement sur le Mail visera, pendant la période initiale du projet, la sensibilisation et la participation des résidents (anciens et nouveaux) au caractère durable du quartier et focalisera la coordination des projets.

Dans chacun des lots sont prévus, à l’usage des habitants du lot:
- deux potagers en toiture, dont l’un est accessible par ascenseur à des Personnes à Mobilité Réduite (PMR);
- un jardin en intérieur d’îlot;
- une buanderie collective alimentée par l’électricité verte des panneaux photovoltaïques et par les citernes d’eau de pluie.

Caractéristiques par lot

Chaque lot du quartier durable Tivoli GreenCity se distingue des autres par sa situation (côté rue de Molenbeek ou côté rue Claessens), par le gabarit et l’architecture de ses immeubles, par la présence en son sein de fonctions particulières (crèche, commerces, chaufferie centrale, serre,…) ou par la rénovation d’un bâtiment de caractère (bâtiment Belgacom – lot 1). Ces particularités peuvent orienter le choix des éventuels acquéreurs.

LOT 1

Le LOT 1 est composé de deux bâtiments (1A et 1B) et comporte :
• 46 LOGEMENTS CONVENTIONNÉS ;
• 39 LOGEMENTS SOCIAUX ;
• Une CRÈCHE d’une capacité de 62 enfants;
• Une BUANDERIE COLLECTIVE ;
• 125 EMPLACEMENTS POUR VÉLOS ;
• 60 EMPLACEMENTS DE PARKING et 68 CAVES en sous-sol.

Cahier des charges

LOT 2

Le LOT 2 est composé de deux bâtiments (2C et 2D) et comporte :

• 56 LOGEMENTS CONVENTIONNÉS ;
• 20 LOGEMENTS SOCIAUX ;
• 3 COMMERCES ;
• Une BUANDERIE COLLECTIVE ;
• 107 EMPLACEMENTS POUR VÉLOS ;
• Une CHAUFFERIE CENTRALE et 56 CAVES en sous-sol.

Cahier des charges

LOT 3

Le LOT 3 est composé de trois bâtiments (3E, 3F et 3G) et comporte :

• 67 LOGEMENTS CONVENTIONNÉS ;
• 35 LOGEMENTS SOCIAUX ;
• Une BUANDERIE COLLECTIVE ;
• 137 EMPLACEMENTS POUR VÉLOS ;
• 75 EMPLACEMENTS DE PARKING et 72 CAVES en sous-sol.

Cahier des charges

LOT 4

Le LOT 4 est composé de deux bâtiments (4H et 4I) et comporte :

• 49 LOGEMENTS CONVENTIONNÉS ;
• 16 LOGEMENTS SOCIAUX ;
• Une CRÈCHE d’une capacité de 62 enfants (0 à 36 mois) ;
• Une BUANDERIE COLLECTIVE ;
• Un ATELIER VÉLOS ;
• 102 EMPLACEMENTS POUR VÉLOS ;
• 67 EMPLACEMENTS DE PARKING et 65 CAVES en sous-sol.

Cahier des charges

LOT 7

Le LOT 7 est composé de deux bâtiments (7J et 7K) et comporte :

• 53 LOGEMENTS CONVENTIONNÉS ;
• 16 LOGEMENTS SOCIAUX ;
• Une salle commune avec une BUANDERIE COLLECTIVE ;
• 112 EMPLACEMENTS POUR VÉLOS ;
• 89 EMPLACEMENTS DE PARKING et 53 CAVES en sous-sol.

Cahier des charges